Bonheur et bien-être

Merci pandémie!

9 octobre 2020

Disons-le, les derniers mois n’ont vraiment pas été faciles. L’instabilité et l’angoisse nous habitent tous, et ce, peu importe nos opinions sur cette pandémie mondiale. Malgré tout, la vie continue… les feuilles changent de couleur, le soleil se lève et se couche, et un semblant de routine habite nos foyers. Pour moi, l’automne est synonyme de réflexion, de retour aux sources et de gratitude. Rappelons-nous que nos ancêtres célébraient les récoltes de la saison en cette période de l’année, d’où les festivités de l’Action de Grâce. Aujourd’hui, pouvons-nous encore trouver le moyen de propager notre gratitude?

Je suis d’avis que dans chaque situation, il y a quelque chose de positif. Il faut parfois changer nos perspectives et sortir de notre rationalité pour le voir, mais la lumière et toujours quelque part. Il est plutôt ardu de dire merci à 2020, je vous le concède. Je crois par contre que d’en faire l’effort apportera un peu de douceur à ce récit digne des plus grands films d’horreur! Disons donc merci tous ensemble en regardant la pandémie droit dans les yeux.

Premièrement, merci pour la santé! Notre société est présentement très malade; une résultante de cette chère pandémie. Je remercie la vie de ne pas avoir été touchée par cette vague de maux. Merci de ne pas avoir été parmi les gens qui ont vécu le stress des résultats, l’attente des symptômes et la détresse de la guérison. Un merci tout spécial à nos travailleurs de la santé…

Merci aussi pour ce grand privilège de l’amitié et de l’amour. Dommage collatéral de notre situation, la détresse psychologique est un grand symptôme de cette pandémie. Je remercie la vie d’avoir mis sur mon chemin des amis fidèles, une famille en or et une force de caractère qui m’épargne bien souvent!

Merci aussi pour ce ralentissement. La société vit un tournant historique et le rythme de la performance ne sera plus jamais le même. Les gens semblent pencher vers une vie plus simple, vers des horaires plus raisonnables, vers des priorités différentes et cela fait du bien à voir.

Merci pour cet intérêt envers l’économie locale. Avec cette fermeture sur le monde, nous découvrons l’importance de nos propres productions. Malgré les coups durs que subit présentement l’économie planétaire, je vois un engouement pour les saveurs et les idées du Québec et j’aspire à ce que cette tendance demeure au-delà de la situation actuelle.

Finalement, merci pour l’espoir. L’humain a la force immense de s’adapter. L’instinct de survie est grand, et voir naître cette foi qui permet de continuer d’avancer est quelque chose qui mérite d’être souligné. Je remercie la vie d’avoir espoir que les choses se replacent, que nos enfants vivront la vie dont ils rêvent, que nos ainés auront la paix d’esprit qu’ils méritent. Je garde espoir que la peur de la différence et de l’étranger disparaissent avec le virus et que le bien commun continue de prôner, sans brimer notre liberté dans le détour.

Je crois fermement que la vie est bien faite et que rien n’arrive pour rien. En ce long week-end qui débute, je vous invite à regarder le ciel et à dire merci. Prenez aussi le temps de remercier les gens que vous aimez, nous en avons tous tellement besoin!

Vous pourriez aussi aimer