Bonheur et bien-être

Soyons comme les Toltèques

12 mars 2020

Vous connaissez peut-être les Accords Toltèques, ces quatre grands fondements visant l’atteinte d’une paix intérieure et d’une liberté personnelle. Qui sont les Toltèques? Des guerriers du nord de l’Amérique latine ayant vécu au Mexique entre les années 1000 et 1300. Leur sagesse et leur enseignement auraient même été transmis par les Aztèques. Qui a partagé cette philosophie à l’époque moderne? Le premier auteur est Miguel Ruiz dans son bouquin Les Quatre Accords Toltèques.

 Ces grands guerriers ont vécu dans une autre ère que la nôtre, mais leurs valeurs s’appliquent toujours aujourd’hui. Je ne sais pas pour vous, mais je suis toujours à la recherche de calme intérieur, de légèreté et d’outils pour diminuer mon stress. Ces grandes règles de sérénité devraient donc nous suivre partout. À lire et à RELIRE!

1- Ne prend rien personnellement – Ce que les autres pensent de nous et disent à notre sujet ne nous appartient pas. Ce qu’ils disent et font n’est souvent qu’une projection de leur propre réalité. Aussi, les actions des autres ne sont souvent pas dirigées vers nous. Pour demeurer zen, il suffit de regarder l’intention derrière le geste. Bien souvent, rien n’est personnel et rien n’a été fait dans l’optique de blesser volontairement. S’immuniser de «l’autre» évite bien des souffrances inutiles.

2- Fais toujours de ton mieux – Quel sentiment extraordinaire que celui du travail accompli. Sentir que nous avons tout donné au meilleur de notre intention et de notre capacité permet de nous détacher de la situation et d’accepter de ne pas avoir le contrôle sur le résultat. Dans tous les cas, si nous avons fait de notre mieux, nous ne pourrons pas avoir le remords de l’insuffisance.

3- Que ta parole soit impeccable – Évitez la médisance, car personne ne peut juger la réalité d’un autre individu. À long terme, les jugements et les paroles négatives font bien plus de mal à celui qui les produit qu’à celui qui les reçoit. Ayons également un discours intègre et partageons seulement ce que nous pensons réellement et ce qui est véridique. Fini les potins!

4- Ne fais pas de supposition – Faire des suppositions, c’est laisser le contrôle à notre égo. Le problème avec les suppositions, c’est que nous croyons que ce sont des vérités. Nous interprétons les agissements d’une autre personne sans connaître la réelle intention. Bien souvent, le négatif, l’angoisse et les mécanismes de protection ressortent.

N’oubliez pas que les 4 accords sont tous reliés. Si je fais des suppositions, je risque de prendre les choses personnelles. Ma parole ne sera pas impeccable à l’égard de cette personne et je ne ferai pas de mon mieux pour optimiser ma relation. Voilà!

Je n’ai pas encore avisé les Toltèques, mais j’aimerais ajouter un 5e accord : Vivre le moment présent. Dans la vie, rien n’est certitude à l’exception du moment présente. Tout est éphémère, même le bonheur!

Je vous invite donc à lire ce grand livre et à adopter cette philosophie chaque jour!

 

 

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer